vendredi, 17 janvier 2014 23:00

Fils de la Divine Providence

Written by 
Rate this item
(2 votes)

Fils de la Divine Providence

La Petite Œuvre de la Divine Provindence (orionistes)

Dans son programme très généreux, don Orione voulait arriver à toutes les âmes pour les sauver, vivre d'amour au Saint Père, et propager cet amour spécialement parmi les petits, les humbles, le peuple. Et il comprit très tôt que pour le réaliser il fallait, nécessairement, former des disciples et collaborateurs avec le même charisme et le même projet apostolique.

 

Encore séminariste, il fonda à 21 ans son premier internat pour enfants pauvres à Tortona (1893). Parmi la quarantaine de ses premiers élèves, 6 prirent la soutane le jour même de l'ordination de don Orione (13 avril 1895). Il les appela 'Fils de la Divine Providence', et ils furent les piliers de la nouvelle Congrégation, qui eut son décret d'approbation de la part de Mons. Igino Bandi, Evêque de Tortona, le 21 mars 1903.

Don Orione fut surtout le formateur de sa famille religieuse formée de prêtres, de frères et d'ermites. En 1913 il envoya les premiers missionnaires hors d'Italie; et lui même fut missionnaire en Amérique Latine (Brésil, Argentine, Uruguay et Chili) en 1921-22 et 1934-37.

Vers 1930, tout en s'occupant encore de la jeunesse avec des internats, des écoles et des centres de formation, il accentua son engagement envers d'autres catégories de nécessiteux; il développa les 'Piccolo Cottolengo' pour personnes avec des handicaps physiques et psychiques et les maisons de retraite pour personnes âgées et seules.

La Congrégation se développa surtout vers la fin de la vie du Fondateur, fruit aussi de ses 'quêtes de vocations'.

Don Orione même présenta le but et le programme de vie -aujourd'hui on dirait le 'charisme'- de la Congrégation:" Faire la volonté de Dieu dans la volonté du pape; répandre - à travers les œuvres de charité et d'évangélisation parmi les pauvres, les petits, les malades et les malheureux - l'amour au Vicaire du Christ sur terre, le Romain Pontife, dans le but de renforcer à l'intérieur de l'église, l'unité des fils avec le Père".

Il voulu pour ses fils un quatrième vœu de 'spéciale fidélité au Pape', et plusieurs fois il déclara:" ce but (l'amour au Pape) est l'essentiel de notre vocation". Et les Constitutions, dont il traça les grandes lignes, interprètent fidèlement aujourd'hui le charisme orioniste dans la spiritualité et l'apostolat.

Read 20617 times Last modified on samedi, 18 janvier 2014 15:02
More in this category: « Petites Soeurs Missionnaires